lundi 19 avril 2021

"Guide du patrimoine près de chez vous " Réunion des musées Nationaux - Grand-Palais

 

"Théâtres, moulins, églises, aqueducs, châteaux : chaque région française recèle des joyaux méconnus, qui frappent par leur originalité et qui témoignent de la diversité de notre patrimoine. Ce guide présente une sélection de sites singuliers soutenus par la Fondation du patrimoine et la Mission Stéphane Bern, et contient toutes les informations nécessaires pour commencer votre visite ! Résumés historiques, anecdotes inédites et suggestions de parcours révèlent le caractère vivant de ce patrimoine et nous font prendre la mesure de la richesse de notre a trésor collectif"." 


Edité par  La Réunion des musées Nationaux- Grand Palais avec La Fondation du Patrimoine  et écrit par Camille Viéville , ce guide présente 54 sites dans chaque région de France et d'Outre-mer 

Franchement, quand on est confiné et 10kms maximun, un guide comme celui-ci est un véritable échappatoire qui fait un bien fou au moral, à sa culture générale, à l'évasion...



Vous pouvez retrouver ce guide sur le site Boutiques de musées.fr

D'où cette photo de "Fort Cigogne" (dans le Finistère) est extraite . 

J'ai lu page après page ce guide et ça m'a détendu. 

J'ai découvert des sites . En général , trois sites sont proposés sur deux pages par région et un circuit est proposé pour un week-end autour de quatre à cinq sites. J'ai trouvé dommage que certains sites du circuit n'aient pas de photos. Dans un sens, ça fait du bien de rechercher par soi-même les informations!!

J'ai été me renseigner sur les sites qui m'intriguaient , c'est passionnant. Les adresses des sites sont toujours indiquées. La qualité du papier est aussi agréable et fait sens avec ce guide pratique qui vise un patrimoine a sauver /et qui est aidé par la Mission Bern comme le Château de Carneville dans la Manche  (page 84 et 85), La Rotonde ferroviaire de Montabon dans la Sarthe (page 106 et 107) ou Le Château de Poncé aussi dans la Sarthe (Page 107). 

Mon site préféré , le Château de Bussy-Rabutin en Côte d'or (Bourgogne.Franche -Comté) page18/19 pour en citer un ...et deux que je connais : La maison de Pierre Loti à Rochefort (Nouvelle Aquitaine) page 92/93 pour l'avoir visité il y a quelques années et La Villa Arnaga à Cambo-Les-Bains (Nouvelle Aquitaine) page 95.

Une préface de Stéphane Bern précise que ce guide rend hommage à l'engagement de tous les acteurs bénévoles et professionnels oeuvrant pour préserver ce patrimoine . 

C'est vrai que c'est notre Histoire, notre mémoire, un respect pour ces hommes et ces femmes qui  ont donné d'eux même pour construire (professionnels du bâtiments de toutes époques) et faire  construire ces bâtiments ( financiers et architectes) .  

Bref, pour sortir des sentiers battus , chaque région regorge de trésors locaux à découvrir. 

Ce guide existe pour vous donner des idées et des connaissances à approfondir si vous le désirer. De plus , 1,20 E sera reversé à la Fondation du Patrimoine pour chaque guide acheté. 

D'autres avis sur ce guide sur babelio .com



 

Merci Masse Critique pour cette évasion culturelle historique qui m'a beaucoup apporté et merci de tout coeur  à La Réunion des musées-Grand Palais pour cette excellente idée de guide accessible à tous. 



samedi 10 avril 2021

"La Prophétie de la cathédrale" Christophe Ferré.

 

" Il n'y a de Dieu qu'Allah l'Unique. " Par quel mystère la profession de foi de l'islam figure-t-elle sur un vitrail de la cathédrale de Chartres retraçant la vie du Christ ? Lors de fouilles dans la crypte de cette cathédrale, Mary, jeune et brillante étudiante, est sur le point de mettre au jour une découverte archéologique majeure. Mais cette révélation risque de bouleverser l'équilibre du monde. Un rempart de haine et de sang se dresse alors pour empêcher la jeune femme d'accéder à cette vérité qui dérange. Quelle est l'étrange congrégation prête à supprimer tous ceux qui s'approchent trop près du secret ? Quel est ce secret ? Une prophétie vieille de plusieurs siècles est-elle en train de s'accomplir ? " Quatrième de couverture Archipoche


Ce roman s'appelle dans sa version Grand Format chez Salvator : "La révélation de Chartres". 

 Quand j'ai lu le synopsis, je n'ai pas hésité à vouloir le lire et déambuler dans la Cathédrale encore et encore. Je ne me lasse pas de ce magnifique édifice que je connais : la Crypte que j'ai visité de nuit avec un guide , entrée dans la Cathédrale après une petite virée en ville, à la bibliothèque: c'est apaisant....L'été, la ville  "Chartres en Lumières", est sublimée la nuit (leur site internet peut vous montrer un aperçu de cette magie. un son et lumière est diffusé en boucle sur les façades de la Cathédrale (photo personnelle) ). 

Et maintenant, c'est Mary Kennedy, une jeune archéologue américaine venue pour fouiller le parvis de la Cathédrale qui au coeur de l'intrigue , dans ce roman. 
Quelle idée , elle a eu répondre au rendez vous de Saint-Germain, dans "une église située sous une autre église, une cavité romane sous la cathédrale gothique. Notre-Dame-de-sous-terre. La plus grande crypte de France. "!! p12
Et quelle joie de retourner avec elle dans cet endroit calme, magnifique, authentique. Christophe Ferré nous restitue tellement bien la magie des lieux grâce à ses personnages que je l'en remercie de tout coeur. 
Saint-Germain doit lui dire quelque chose de très important... 
Mary est  volontaire, courageuse, parle très bien français, très érudite, elle m'impressionne pour une personne de vingt ans. Je la trouve  extraordinaire. 
A partir de cette visite , sa vie va vriller!!!
Et nous , lecteurs, nous allons vriller avec elle!!
Quelle épopée!! En Eure et Loir , en Beauce, et ailleurs, c'est fabuleux car je connaissais.
J'adore quand des personnages évoluent dans un endroit connu, ça donne beaucoup plus d'épaisseur à ma lecture... 
Je ne veux pas en raconter plus, car vous devez être surpris par ce qu'elle va vivre. 
J'ai lu un roman qui m'a donné des connaissances sur l'histoire, l'histoire des religions, le self contrôle, le système policier, la géographie...
La fin , que je redoutais , est bien dosée, pas de frasques superflues. Parfaite! 
J'ai passé un moment de lecture à fond, pas possible de le lâcher. 
Je vous souhaite le même plaisir de lecture. 
Je remercie de tout coeur, l'opération Masse Critique de Babelio et surtout Archipoche pour leur générosité. Merci! 






 




dimanche 14 février 2021

"Le secret des roses" Dominique Sourzac , Editions Kiwi

 

"Dans le Paris occupé de 1942, la Résistance s’organise autour de l’hôpital Saint-Louis. Au péril de sa vie, Jeanne, jeune femme fougueuse et passionnée, met tout en œuvre pour sauver un enfant juif de la machinerie nazie.

De nos jours, Stéphanie, pédiatre à l’hôpital St Louis, voit sa vie basculer le jour où elle est prise de visions. Ses rencontres avec l’énigmatique Issan et Sébastien, le mystérieux habitué de la cour carrée de l’hôpital, n’ont pas fini d’ajouter à sa confusion.
Un lieu, deux époques que tout sépare…
Et si le destin avait décidé de s’en mêler ?" 

Cette couverture magnifique , qui invite à en savoir plus, m'a de suite attiré. 
De plus , cette idée passé et présent , m'a beaucoup incité à vouloir en savoir plus... 
C'est vraiment Passé puis Présent qui s'alternent.

Un chapitre avec Stéphanie qui vit à notre époque.Sa vie pourrait être la notre, avec sa quête d'un bon job épanouissant, un compagnon avec lequel elle puisse se sentir bien , un enfant à qui elle souhaite d'être le plus heureux possible... 

Un Chapitre avec Jeanne, qui veut être infirmière. Elle est jeune, son père et son frère sont médecins : nous sommes en 1942 à Paris...

Ces deux jeunes femmes occupent le même lieu de travail: L'Hôpital Saint Louis.

Je me suis plongée dans ce roman sans vraiment savoir ce que j'allais vivre comme aventure...

Il n'est pas seulement historique mais un peu ... comme " une capsule "pour  évaluer l'importance de notre vie ou de définir "le destin"... Tout en nuance, c'est formidablement bien calé. 
Bref, je me suis laissée faire...Je ne suis pas déçue. Pour moi, c'est un roman différent des histoires historiques que j'ai l'habitude de lire et qui me passionnent. J'ai apprécié la délicatesse dans l'écriture, la façon de faire passer "un message" tout en nuance . 
Je me suis posée des tas de questions: qu'ont en commun ces deux histoires...? 
Je vous laisse envisager la fin. 
Trop en raconter pourrait gâcher votre plaisir de lecture...

J'ai "savouré" ce roman, le lisant au calme, tranquille, toujours avec hâte de le retrouver. 
Les pages se tournent, le coeur qui bat aux mots durs de la guerre, période de survie, des frissons par empathie pour eux ...
Durant la guerre, rien n'a été facile, loin de là et l'auteure ne nous cache rien: Elle adoucit mais pas trop , c'est vraiment un vrai tour de force...Les mots sont vrais, travaillé, un vrai plaisir... Juste! 
A notre époque , la vie a sens dans l'épanouissement, comment y arriver...Les mots sont sucrés et plein de couleurs...ou pas.

Les roses...

Ce roman est dense, historique, un peu secret mais tellement attachant. 
Je vous conseille donc de succomber à ce regard si puissant , de cette belle jeune fille en couverture...

Je remercie de tout coeur Masse Critique de Babelio et les Editions Kiwi pour leur bienveillance et leur générosité. 





mercredi 6 janvier 2021

"Un Amour de Guerre" Olivier Keraval et Leyho. Editions Locus Solus

 

"1942, on tourne près de Rennes un film secret de propagande allemande. La jeune actrice Hélène, qui rêve de gloire , a-t-elle conscience du danger qui infuse ce drôle de milieu, le cinéma sous la Collaboration?"


Une couverture prometteuse , "Bande Dessinée inspirée de faits réels", m'attirent beaucoup. 

Anne est appelée , sa mère, Hélène, désire lui parler.

Elle fonce à l'Ehpad :  Sa mère se souvient qu'elle doit lui parler, rassemble ses souvenirs et commence à raconter. Elle est atteinte de la maladie d'Alzheimer. 

Mais la femme âgée se fatigue  et Anne comprend que c'est à elle de rassembler le puzzle pour avoir le fin mot . 

Donc, Hélène, sa mère , en  1942 , veut faire du cinéma et pousse la porte de la Continental-films  . les Allemands sont aux manettes et un drôle de film est en préparation... Il sera tourné à Corps-Nuds, près de Rennes, tel en a été décidé par tous. 

Que va-t-il se passer? La belle Hélène va-t-elle réaliser ses rêves? Et pour Anne, pourquoi est-ce important de connaitre le passé de sa mère? 

Le fait que ce soit inspiré de la réalité m'a beaucoup plu. On passe du présent au passé avec aise, le graphisme est toujours aussi plaisant (découvert dans "Chiens Bleus, Chiens Gris) . 

Je reste vague car trop en dire gâcherait le plaisir de découvrir les tenants et aboutissants de cet événement. 

Cependant, je ne connaissais pas ce pans de l'histoire , concernant le cinéma pendant l'occupation allemande. Je remercie l'éditeur pour avoir réalisé ce petit cahier explicatif à la fin qui permet au lecteur d'aller plus loin dans la connaissance de ce sujet. 

Etant passionnée par l'Histoire , je me suis régalée d'en apprendre encore et encore . De façon moins formelle qu'une biographie ou un essai, la bande dessinée  permet au lecteur de prend le temps d'en savoir plus sur ce cinéma  : Corps-Nuds, La Bretagne... et la maladie d'Alzheimer qui est présente dans cet ouvrage, de façon très agréable. Le trait de crayon de Leyho est fabuleux. 

Locus Solus, est vraiment un éditeur que j'apprécie. Son catalogue regorge d'ouvrages, de BDs de qualité. 

Franchement "Un Amour de Guerre " vaut le détour. 


Merci de tout coeur à l'Opération Masse Critique  de Babelio , et Surtout Locus Solus pour leur bienveillance. Toujours un plaisir de lire un de vos ouvrages. 







mercredi 9 décembre 2020

"La Piste oubliée" Jean-François Vivier et Beniamino Delvecchio. Editions Du Rocher

 

"1928. Le père de Foucauld est mort depuis une dizaine d'année lorsque le lieutenant Beaufort arrive à Tamanrasset. Il découvre le Hoggar et ses fascinants habitants. Bien que néophyte en ces lieux, c'est à lui qu'est confiée la mission de capturer l'assassin d'un soldat français, sous couvert de l'expédition chargée de retrouver la « Piste oubliée ». Mais le désert lui réserve bien des surprises."

Après avoir lu quelques titres du Cycle CHAMONIX , Jean-François Vivier nous emmène maintenant dans le désert du sud de L'Algérie, avec un point de départ à Tamanrasset, en 1928. 
C'est le Cycle H0GGAR , qui prend son envol pour une nouvelle trilogie dont le second tome sera " La Montagne Aux écritures". 
Roger Frisson-Roche en est bien sûr l'auteur, dans son roman paru en 1950. 
Un personnage qui marqua l'esprit français de son époque (1906/1999) pour ses talents de journaliste, d'écrivain, d'explorateur, ...
Jean-François Vivier , avec ces adaptations , nous rappelle ses grands romans d'aventures , légèrement oubliés, et ça fait du bien. Grâce au merveilleux graphisme de Beniamino Delvecchio, la magie opère. 
En effet, le lecteur suit dès le début des militaires français dans ce Fort Laperrine en 1928  et doit composer avec la population Touareg ce qui engendre des tensions. Un soldat est tué, le criminel doit être retrouvé. Se met en route une mission pour retrouver  le tueur dans une mission pour retrouver une ancienne route qui daterait du Roi Salomon. 
Le lecteur est "propulsé" dans ce passé d'occupation française d'après guerre, dans une mission à travers le désert du Sahara en passant par le massif rocheux du Hoggar (qui culmine à 2918m). Les planches sont fluides, lumineuses, les tempêtes de sables, les fléaux d'insectes, la chaleur, la pluie nous sautent en plein visage lors de la lecture. C'est une incroyable expérience de lire "la piste oubliée". Les couleurs sont fascinantes. 
Bref, une lecture qui m'a permis de m'évader et j'ai hâte d'en savoir plus avec le prochain tome. 

Merci à Masse Critique de Babelio pour leur confiance toujours renouvelée et aux Editions du Rocher. Merci de tout coeur. 








lundi 27 juillet 2020

"Les Secrets de Brocéliande" Une enquête du Commissaire Dupin. Jean-Luc Bannalec

 "Le commissaire Dupin et son équipe s'apprêtent à se détendre en forêt de Brocéliande, la plus grande de Bretagne. C'est le " dernier royaume des fées ", l'épicentre breton du fantastique. Auparavant, Dupin doit interroger pour le compte d'un collègue parisien le directeur du Centre de l'Imaginaire arthurien. Quand il se présente, il découvre un cadavre. Premier meurtre d'une série...
La victime appartenait à un groupe de scientifiques, fine fleur de la recherche arthurienne, au sein duquel règnent inimitiés, rivalités, jalousies. L'un d'eux serait-il l'assassin ? Et pour quelle raison ? La querelle autour du projet contesté de parc d'attractions sur les sites mythiques ? Une découverte exceptionnelle dont l'un ou l'autre voudrait s'octroyer la paternité ?"

Une telle couverture, "Brocéliande" , des secrets" et Jean-Luc Bannalec , que je souhaite lire depuis un moment. L'occasion m'en est donnée cet été , un vrai plaisir... 
Et oui! tout d'abord je me rends compte que le titre original est allemand?!!! Alors je fais des recherches... et je découvre que Jean-Luc Bannalec est le pseudo d'un auteur , éditeur allemand , Jörg Bong, amoureux de la Bretagne et qui écrit donc une série de policiers (ici c'est le 7ème) qui se déroule en Bretagne depuis 2012... En plus chaque année est tournée à Concarneau la série adaptée des romans dont les allemands sont friands. Ils ont été diffusés sur France 3 en 2018. 

Certains secrets résolus, je me plonge donc dans la forêt  de Brocéliande, que j'ai visité en 2019 , alors je ressors ma carte et mon guide pour suivre l'enquête: avec des visuels , c'est plus parlant et je suis plus dans l'action! J'adore! 

Je fais la connaissance du Commissaire Dupin , Nolwenn, Lieutenants Labat et Le Ber. 
Alors que le commissaire souhaite interroger Fabien Cadiou ,pour rendre service à un collègue de Paris, Jean Odinot, il le trouve mort, dans son manoir... c'est alors que le préfet le charge de l'enquête, il est sur place. 
Monsieur Cadiou a été directeur du Centre de l'Imaginaire arthurien au château de Comper et une réunion annuelle de "sept scientifiques, la  fine fleur de la recherche arthurienne"( page 38) a lieu dans les heures à venir. 
Commissaire Dupin, du commissariat de Concarneau, ne va pas compter ses heures avec son équipe et ils vont se souvenir longtemps de cette forêt pleine de légendes, de sites mythiques.
Une série de meurtres va ensuite s'enchaîner, l'obligeant à boire pas mal de café , le mettre en état d'angoisse et à écourter ses nuits.

Le parcours de l'enquête est emprunt des lieux de légendes, connus de la forêt, de l'église du Graal à Tréhorenteuc, à la fontaine de Barenton  en passant par le Val sans retour, le château de Comper, Paimpont... Tout y est avec des rappels sur Viviane, Arthur, Merlin... 
Rien que pour cet esprit légendaire que j'affectionne, j'ai passé un excellent moment. De plus, ils ont de l'humour et ce n'est pas négligeable. 
Franchement , une bonne équipe que j'ai hâte de retrouver..;

Souvenons de cette phrase "N'eus nemet un dra a bouez:chom bev a-hed e vuhez" traduisons ce breton par " La chose la plus importante dans la vie est de vivre tant qu'on est en vie". Page 281-282 

J'ai "Etrange printemps aux Glénan" dans ma Pile à lire. 
Je pense qu'il serait préférable de les lire dans l'ordre car dans ce roman , il est fait allusion à deux précédents opus et d'un souci avec sa compagne Claire ... mais à la lecture, je n'ai pas été gênée.

Je remercie de tout coeur Masse critique de Babelio pour  leur confiance sans faille et Presses de la cité pour leur générosité et leur bienveillance. 










lundi 20 juillet 2020

"Corentine" Roselyne Bachelot

1919. Le train de Paris s'arrête dans un jet de vapeur. Tailleur chic, voilette, Corentine tient sa revanche. C'est la première fois qu'elle revient en Bretagne, dans ces Montagnes noires qui l'ont vue naître et, dès l'enfance, trimer aux champs. Vendue à sept ans à un maquignon, placée à douze chez des bourgeois de la capitale, la petite paysanne illettrée en a fait, du chemin - d'humiliation en humiliation, de chambre de bonne en usine d'armement.
Viendrait l'amour. Viendrait la Marne. Un destin de combat auquel sa petite-fille, cent ans plus tard, rend ici un hommage poignant. " decitre.fr , quatrième de couverture Editions Pocket


Ce qui m'a attiré dans ce "roman/témoignage" est que Corentine est bretonne, née la même année que mon arrière grand-père breton et que je suis friande de connaissances sur leurs modes de vie. 
Corentine est née en 1890 dans le Morbihan près de Gourin et n'a pas la vie la plus facile du monde, au contraire, elle cumule même , les situations malheureuses: sa mère épuisée par les naissances, les travaux du quotidien, une santé déclinante, un père qui doit travailler tant pour nourrir au mieux cette famille . La faim , la misère, les brimades sont son lot quotidien d'enfant... 
Sa vie change quand elle est "vendue" à un marchand de chevaux pour travailler mais elle mange mieux. Elle se forge son caractère pour sa survie: elle est courageuse et une opportunité  la fait monter sur Paris, une autre vie s'offre à elle. Elle y apprend à mieux parler français, lire et écrire... Elle a une force de caractère incroyable. 
Au milieu de ma lecture, j'ai dû m'arrêter, les larmes m'ont monté très vite. Des larmes d'admiration pour cette femme qui ne lâche rien et qui croit en une vie meilleure. 
Cette vie se lit comme un roman, bien sûr, étant le huitième ouvrage de Roselyne Bachelot dont j'ai trouvé l'écriture fluide, agréable et riche de style. 
Fan de généalogie et de roman du terroir, j'ai été envahie émotionnellement par ce roman magnifique . 
Je suis encore marquée pour un moment par cette lecture, car mon arrière grand père  a aussi vécu la misère et les mêmes conditions de vie de l'époque dans une famille nombreuse, les parents journaliers  marqués par les traditions et la religion. 

Une lecture riche en empathie et émotions

Merci de tout coeur , Babelio et Masse Critique pour leur confiance ainsi que les Editions Pocket pour ce moment de lecture exceptionnel. 

Merci Roselyne Bachelot pour ce travail de témoignage qui peut parler à beaucoup de français de toutes provinces...