vendredi 11 novembre 2016

"Les compagnons de la Cigogne:Tome1. Le lac des Damnés". Sophie Humann

"STRASBOURG, 1825. Gaspard s’ennuie au Collège royal, et n’aime que le dessin. Il rêve de devenir sculpteur comme son père, et de veiller à son tour sur la cathédrale… même si l’on raconte qu’un lac mystérieux se cache sous ses fondations et que des morts y seraient condamnés à ramer pour l’éternité !
Afin de susciter l’admiration de son père, et des élèves du collège qui l’ignorent, Gaspard décide de partir à la recherche du légendaire lac des Damnés avec l’aide de son ami Basile, un jeune batelier de l’Ill. Mais un curieux personnage encapuchonné rôde dans la capitale alsacienne et semble déterminé à voir les deux garçons échouer, au point d’enlever la jolie Margot, la soeur de Basile…"


La couverture , dessinée par Raphaël Beuchot, le côté historique du synopsis et le genre "des enfants mènent l'enquête"ont attisé ma curiosité.

Le format est presque carré, le titre est en relief et le papier d'une belle qualité, ce qui en fait déjà un bel objet-livre.
Ensuite , le lecteur fait la connaissance de Gaspard et son père. Tout de suite, nous sommes plongés en 1825 , Gaspard sauve un cigogneau et fait la connaissance de Basile et Margot.
Nous déambulerons dans Strasbourg au XIXème siècle pour notre plus grand régal.
C'est roman à partir de 9 ans selon la fiche éditeur.
Le vocabulaire est assez soutenu, j'ai apprécié la forme et le style d'écriture. La lecture est fluide et sans ennuis avec des rebondissements à souhait. 
Il est scindé de chapitres avec une petite illustration, c'est sympa.
J'attends la suite des aventures des compagnons de la Cigogne avec impatience.

Je remercie de tout cœur Masse Critique de BABELIO et les éditions Gulf Stream pour leur confiance.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire