lundi 11 mars 2019

"le Sorcier de la Maucroix" Roger Maudhuy

"A la fin du XIXe siècle, Pouilly est un village lorrain tranquille et prospère. Le fermier Anatole Leboeuf, qui en est le maire, n'a qu'un seul souci : sa fille unique, Yvonne, est depuis des années en âge de se marier, mais aucun prétendant ne se manifeste. Le temps coule doucement, jusqu'au jour où vient s'installer dans le village un certain Johann Kreul, dont on ne sait rien, sinon qu'il parait bien mystérieux. 
Très vite, la rumeur enfle : c'est un sorcier ! Anatole Leboeuf hausse les épaules, sceptique. Quand son meilleur ami se met à dépérir sans raison, il commencera à se poser des questions. Encore ignore-t-il que le curé a découvert dans la cabane de Kreul une poupée à l'effigie d'Yvonne..."

J'ai l'habitude de lire des romans qui ont pour fond , en général, la Bretagne, la Vendée ou l'Ardèche... La Lorraine, c'est une première, comme avec cet éditeur: De Borée. 

Et bien ,l'expérience est réussie, je dois le dire. 

Il y a quelques années que la guerre contre les Prussiens est finie, nous sommes dans un petit village de Lorraine, où la religion et les croyances font partie de la vie de ses habitants. 
Un jour, arrive, un étranger qui va bouleverser la vie du village. 
En général, au fil de la lecture, les faits et dires des personnages sont documentés par l'auteur : c'est passionnant pour le lecteur qui apprend beaucoup de la culture, du parler, des façons de faire de l'époque. Je ne connaissais pas tellement ces croyances de sorcelleries dans les campagnes. Je ne pensais pas que c'était si ancré dans la vie de nos ancêtres. 
J'ai pris du temps à lire ce roman: le style est emprunt d'un certain"patois", d'une certaine façon de s'exprimer et ce n'est pas très fluide mais c'est intéressant . Au fil des pages on s'y habitue. 
Finalement, les croyances de Lorraine sont parentes des autres régions de France!
Anatole, Léontine, Yvonne, Monsieur le Curé, le Pierre,les Tonka :  De sacrés personnages. 
Dans l'ensemble, j'ai apprécié me fondre dans ce village, où il va se passer des choses bizarres. Le lecteur a envie de savoir pourquoi et comment. La fin est vraiment déstabilisante. 
Je pense continuer à lire Roger Maudhuy et Les Editions de Borée avec grand plaisir. 

Je remercie de tout coeur Masse critique et Les Editions de Borée qui ont su me charmer , ou plutôt , m'ensorceler, avec ce roman.

D'autres avis sur Babelio.com




samedi 9 mars 2019

"Les Amants de la Rivière Rouge" Marie-France Desmaray.

"Un matin d'octobre 1921, Louis, quinze ans, quitte sa Vendée natale le coeur lourd... et le ventre rond. La jeune fille-mère se réfugie en Charente, où elle est accueillie par des Vendéens du bocage établis sur ces terres. En échange de l'entretien de leur maison, elle trouve chez eux la douceur d'un foyer pour élever sa petite Rose. Elle rencontre bientôt Marius, issu d'une longue lignée de gabariers, et l'espiègle Juliette, qui deviendra sa plus proche amie. Tout sourit à Louise, cuisinière de talent, qui se crée, derrière les fourneaux, une solide réputation auprès des notables. Jusqu'au drame...
Une nouvelle aventure l'appelle alors : celle du Nouveau Monde avec sa nature hostile, sa population chaleureuse. Lui offrira-t-elle l'espoir d'un avenir meilleur?" 

Cette saga est une édition chez Presses de la Cité en intégralité (632 pages) 
Elle était sortie sous forme d'une trilogie entre 2014 et 2016 chez Mines de rien sous le nom de Marie-France Thiery-Bertaud! "les violons du Marais "en 2014, "les violons de la Rivière Rouge" en 2015 et "Et que vibrent les violons "en 2016. Paru ensuite chez France Loisirs et enfin aux Presses de la cité en ce début d'année. 

De suite le lecteur fait la connaissance de Louise, quinze ans dans une situation familiale TRES particulière. 
De suite, le lecteur est averti... Et tourne les pages ne sachant pas trop où il va être mené par l'auteure. 
Louise fait son bout de chemin et ira s'installer en Charente à Saint-Simon (j'avais lu un roman de Marie-Bernadette Dupuy qui se passe dans ce village de Gabariers) et du coup, mon coeur s' accroche à ces pages!!! Louise  y mène sa vie avec Rose, y fait des rencontres... Juliette , va devenir sa meilleure amie et Marius... A partir de cette rencontre masculine, j'ai vraiment accroché et je me suis laissée embarquer. 
Une saga comme j'aime en lire et aussi passionnante ... Merci à vous Marie France Desmaray. 
J'ai voyagé avec des personnages forts et volontaires , j'ai découvert un pays, une façon migrer et d'être accueilli, des régions, des façons de vivre dans les années 20... 
Souvent nous allons au Québec ...Ici, le lecteur découvrira le Manitoba , une région qui foisonne de français (bretons, vendéens...).
Quand je lis la collection "Terres de France", c'est cette envie de découvrir la France , les régions, les us et coutumes d'une époque qui me poussent à ouvrir ces romans. 
En général, je ne suis pas déçue. Ici, j'ai été comblée!
Par contre , certains passages sont rudes, il ne faut pas le cacher. Et je pense que les personnages , parfois manquent d'émotions sur des faits où j'aurais mis du temps à me remettre, eux, ils oublient et passent à autres choses (ou presque!) C'est le seul bémol. 
L'auteure pense écrire la suite, j'ai hâte de retrouver Louise, Rose et Juliette...Je serai au rendez-vous. Vous me manquez déjà. 
N'hésitez pas à vous plonger dans "les Amants de la Rivière Rouge", il vous restera longtemps en tête, c'est promis!!!

Merci à Babelio pour sa confiance concernant Masse Critique et Presses de la cité pour sa générosité. Je vous remercie pour cette belle découverte, Une auteure qui a une plume plaisante et fluide. 


 




samedi 12 janvier 2019

Retour à la Montagne. J.F Vivier, P.E Dequest . R.Frison-Roche

"Brigitte est revenue à Chamonix malgré le terrible drame survenu dans La Grande crevasse. Plus que jamais, elle est en butte à l'incompréhension et au mépris, et devra se battre pour trouver sa place." 

Cet album fait partie d'un Cycle Chamonix , composé de :
"Premier de cordée"
"la Grande Crevasse"
et "Retour à la montagne".
Cette trilogie a été écrite par Frison-Roche . "Premier de cordée" est paru en France en 1942, "La Grande Crevasse" est le second feuilleton paru en 1948 en France (le sixième roman de Roger Frison-Roche) et "Retour à la montagne" publié en France en 1957 (son douzième roman).

Je n'ai pas l'habitude de lire des Bandes-dessinées se situant en montagne. De plus, je n'avais pas lu les deux premiers.
Pas de panique. Nous avons au début un résumé de "La Grande Crevasse"puis le lecteur plonge dans la rudesse du Chamonix autour des Années 30  .
Il fait froid, la neige est présente...Brigitte veut affronter et rester dans ce lieu pour l'enfant de Zian.
Les traditions, les préjugés ont la dent dure.
Page 7, pour camper l'ambiance :
 "vous avez bien raison d'honorer vos héros, monsieur le maire" dit le père de Brigitte venu de Paris assister à l'enterrement de son gendre, Zian...
"Nous ne les honorons pas, nous les aimons. Aucun guide ne se prend pour un héros" répond le maire dans la voiture qui les mène à la cérémonie... "Héroïque jusque dans l' anonymat!Les gens d'ici sont sublimes!", lui répond le père de Brigitte.

Brigitte ne va pas trouver sa place rapidement et simplement...
L'histoire est dessinée de façon particulièrement appliquée: les couleurs sont douces , sombres et peu agressives. Au niveau du coup de crayon, j'avais l'impression que les dessins étaient en 3D... Comme s' il y avait plusieurs plans, un certain relief dans les vignettes.J'ai beaucoup apprécié les mises en avant des personnages, des plans de nature. 
Les turpitudes de l'intrigue envers certaines personnes sont décrites avec talent.
Les tempêtes climatiques sont reproduites de façon remarquable....
En refermant l'album...je me suis dit...Déjà!
Un vrai plaisir de lecture...Qu'on ait lu le roman ou pas.
Je remercie de tout coeur Masse Critique et les Editions du Rocher pour leur confiance .

Voici d'autres avis sur Babelio




samedi 29 décembre 2018

"Le vieux qui voulait sauver le monde" Jonas Jonasson

"Tout commence au large de Bali, avec une montgolfière et quatre bouteilles de champagne. Aux côtés de Julius, son partenaire dans le crime, Allan Karlsson s'apprête à fêter son cent unième anniversaire quand... patatras ! Le ballon s'échoue en pleine mer. Voici nos deux naufragés recueillis à bord d'un vraquier nord-coréen. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, il se trouve que l'embarcation, dépêchée par Kim Jong-un, transporte clandestinement de l'uranium enrichi. Ni une ni deux, Allan se fait passer pour un spécialiste de la recherche atomique, parvient à leurrer le dictateur et s'enfuit avec une mallette au contenu explosif... un néonazi suédois à ses trousses. De Manhattan à un campement kenyan en passant par la savane de Tanzanie et l'aéroport de Copenhague, Allan et son comparse se retrouvent au cœur d'une crise diplomatique complexe, croisant sur leur route Angela Merkel, Donald Trump ou la ministre suédoise des Affaires étrangères, se liant d'amitié avec un escroc indien au nom imprononçable, un guerrier massaï, une entrepreneuse médium engagée sur le marché du cercueil personnalisé et une espionne passionnée par la culture de l'asperge." 

J'avais lu avec enthousiasme "le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" et des années plus tard, je le retrouve avec plaisir...A Bali. Allan et Julius, c'est reparti pour un tour! Pour le plus grand plaisir de qui....???? NOUS, les lecteurs. 
"Je m'appelle Jonas Jonasson et je ressens le besoin de m'expliquer.
Jamais je n'avais prévu d'écrire une suite au "Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire". Beaucoup en souhaitaient une , y compris le héros lui-même, Allan Karlsson, qui revenait me trotter dans la tête quand cela lui chantait. " Page 7, cette préface de l'auteur précise ce qu'il en est .

C'est la bonne humeur qui prédomine dans ce roman et le lecteur rit, ça oui!!!!
Doit-on lire le premier avant? Personnellement, c'est mieux pour connaitre Allan, ses aventures, Julius car des retours en arrière sont fréquents mais sinon, ce n'est pas très gênant. 
Allan, va fêter ses cent un ans et ne semble pas vouloir passer de l'autre côté, un centenaire vif qui va encore vivre des situations rocambolesques avec les grands de ce monde, comme d'habitude, j'ai envie de vous dire. 
Le style est fluide, les situations s'enchainent, parfois trainent un peu en longueur mais ce n'est pas grave; on se laisse porter!
J'ai ri aux larmes, ça fait un bien fou. 
Je vous le recommande vivement pour vous changer les idées...par de la géopolitique, c'est original! 
Nous retrouvons le même esprit que le premier, c'est fabuleux.  

Je remercie de tout coeur Masse Critique pour leur confiance et Presses de la cité pour ce bon et heureux moment de lecture. 

Voici d'autres avis du roman sur BABELIO






lundi 3 décembre 2018

"la petite fille qui voulait voir la guerre" J.Y Le Naour et C.Galland



"Clémence a 10 ans et vit à Charnay-Lès-Mâcon. Elle doit présenter un exposé à sa classe, mais n'a aucune idée de ce dont elle peut parler. En passant devant le monument aux morts, elle remarque son nom de famille. Elle a donc un ancêtre qui est mort pour la France pendant la Première Guerre mondiale. Le voilà son sujet d'exposé ! En cherchant dans le grenier de ses grands-parents, mais aussi dans les archives départementales, Clémence va faire connaissance avec son aïeul et découvrir une autre histoire de la Grande Guerre, celle que l'on ne voit jamais : celle de l'arrière, loin des tranchées." 

J'ai flashé en voyant cette Bande-dessinée, sortie le 26 Septembre 2018.
La couverture attire le lecteur. On a envie de savoir ...
Cette petite fille en couleur dans une photo d'époque?! 
L'occasion m'est donnée de dévorer cet album que j'ai dégusté. 
En effet , le xxème sicle me passionne, l'anniversaire de L'Armistice vient d'avoir lieu, je reste dans "l'ambiance". 
Le fil conducteur est cette jeune fille qui doit faire un exposé, ses parents se disputent...La vie à notre époque.!
Mais Clémence a vu son nom sur le monument aux morts et n'a qu'une idée en tête savoir qui c'était. Elle va interroger son grand -père et lire des lettres qui vont lui dévoiler la vie de ces arrières grands-parents au début du siècle.
 On entend le tocsin, les sabots des chevaux...On sent l'odeur de la paille lors des moissons, de la place du village en fin d'été... C'est extraordinaire. Le lecteur vit entre1914 et 2018. 
Et alors, cerise sur le gâteau: un dossier en fin d'album de huit pages reprenant les thèmes abordés , expliqués, avec photos d'époque. Extraordinaire pour les collégiens comme leur parents. 
A LIRE ET RELIRE. 
Je remercie de tout coeur Masse Critique et Grand Angle pour leur confiance et le plaisir que j'ai eu à lire cet album...MERCI. 





mercredi 17 octobre 2018

"L'île des pluies" Marc Gontard

"Une île, sans doute en Bretagne sud, où l’on vit de la pêche. Et où les touristes ne sont pas toujours les bienvenus. Encore moins ceux du continent, qui vivent de l’autre côté des coureaux. Un décès énigmatique en appelle d’autres, peut-être en écho à une mémoire plus lointaine, plus incertaine… Mais comme il n’y a pas de vérité judiciaire établie, le roman porte sur un doute, perçu simultanément par cinq personnages dont les points de vue s’entrecroisent et s’opposent. Il y a ceux qui rêvent d’un paradis de l’entre-soi où l’autre est une menace. Et ceux dont l’esprit nomade ne conçoit qu’une existence sans frontière, ouverte à tous les horizons. Dans un décor de pluies et de tempêtes, sur le pont d’un chalutier ou sur les sentiers de l’île, fouettés par la bourrasque, deux êtres totalement opposés, se rencontrent et mêlent leur destin au sein d’une fable éminemment politique qui reste une histoire de notre temps."

Collection La Société des Gens

Pourquoi la lecture de ce roman m'a attiré? La photo de la couverture(de Marc Gontard) , Une île de Bretagne...

Marc Gontard est un Universitaire et un écrivain qui a enseigné la littérature française et les littératures francophones dans diverses universités , apprend-t-on en fin de roman. 
J'ai lu ce roman en quelques heures et j'ai passé ma lecture à chercher sur quelle Ile j'étais... Parfois , j'ai eu des indications noyées avec d'autres possibilités. 
"Locmaria "page89 , "les filles de Lorient"Page45 "la Grecque"( Sur Groix c'est le nom de la cafetière qui était toujours chaude pour les gens qui seraient susceptibles de passer rendre visite)  page 48... Bref, je n'en pouvais plus, alors j'ai situé cette histoire sur l'Ile de Groix et tant pis si c'est une autre Ile. 
Il me faut des repères quand je lis sinon, je lis de la SF et c'est réglé! 
Ne pas savoir a gâché un peu ma lecture. 
Après les chapitres se succèdent , chacun concernant un personnage et son point de vue sur ce qui se passe sur l'ile et en mer. 
ça donne un peu de vie au passé au présent. 
L écriture est poétique, fluide mais mon plaisir restera éphémère:  parfois c'est bon, aussi! 

Un petit aperçu : 
"-Parce que cette nature sauvage, ces odeurs, le rythme du ressac au bas de la falaise et les cris des oiseaux de mer qui nichent dans les rochers, nous éloignent du monde des humains. Vous vivez ici comme si l'extérieur n'existait pas et vous cherchez encore à vous renfermer sur vous-mêmes, sans souci de ce qui se passe ailleurs: la misère des bidonvilles, les enfants-soldats qui violent et qui tuent, les famines, les attentats-suicides, les bombardements au gaz moutarde, les camps de réfugiés et le traffic des passeurs. Et tous ces morts qui dorment au fond de la Méditerranée..."Page 182-183. 

Sur cette Ile et en mer , Marc Gontard , nous fera sursauter, humer l'air iodé, frôler les tourments de l'amour, des couples ,des rumeurs, mener des enquêtes... 
Un roman à lire quand nous avons quelques heures de trajets ou pour un après-midi. 
Je remercie de tout coeur Masse Critique et Les Editions Goater pour leur confiance. 

Voici d'autres avis sur BABELIO







dimanche 29 juillet 2018

"Mini swap Wishlist " Organisé par Nelcie

Le mini swap wishlist, c'est quoi au juste ?
Il s'agit tout simplement d'un petit swap contenant :
- Un livre format poche issu de la wishlist du swappé
- Un marque-page
- Un petit mot pour votre swappé (sur le livre, une carte, une feuille... sur ce que vous voulez quoi !)
- Une petite surprise qui devra être en rapport avec le livre choisi (couleur, thème, titre, auteur...)

Avec plaisir, j'ai demandé à Gaelloute de le faire avec moi , un prétexte pour prendre un café , le temps d'une rencontre IRL 😊 
Et voilà comment elle m'a gâté: 




J'ai passé un moment très agréable et la magie va se poursuivre avec une belle lecture... La gourmandise m'a régalé... Merci Gaelloute , merci Nelcie .