lundi 19 juin 2017

"Le murmure du vent" Karen Viggers. Editions Les Escales

"Quand Abby rencontre Cameron, tout en lui l'agace. Biologiste, elle arpente seule la vallée des monts Brindabella pour observer le comportement des kangourous. Il est un jeune journaliste en quête d'un article pouvant susciter la polémique. Quand il cherche à la revoir, elle fait tout pour l'éloigner. Pourquoi prendrait-elle le risque d'être à nouveau blessée par la vie ? Un jour, elle rencontre une vieille dame, Daphne, qui a passé sa jeunesse dans ces montagnes et vient régulièrement se ressourcer dans cette nature si chère à son cœur.
Malgré leur différence d'âge, les deux femmes se rapprochent. Avec délicatesse, Daphne essaye de sortir Abby de son marasme. Leur amitié leur permettra peut-être enfin de se libérer du passé et de sourire à l'avenir ? " (www. Babelio.com) 

Karen Viggers est une auteure que je voulais découvrir depuis longtemps car sa notoriété n'est plus à faire depuis "la mémoire des embruns" qui a fait d'elle une auteure qui sort du lot. 
Donc, l'occasion m'en est donné  et me voici transportée en Australie avec Abby , une jeune femme de vingt-trois ans qui est passionnée par les kangourous. Au début, je la croyais plus âgée! 
Si vous aimez l'Australie, tous les ingrédients y sont : les Kangourous, les Réserves (Parcs Nationaux), l'histoire des colons, les Aborigènes, les vastes paysages, les villes...Par conséquent, vous , lecteurs , qui aimez voyager grâce aux romans, "le murmure du vent " est idéal pour vous. 
Mais attention! Ce n'est pas seulement ça, c'est aussi un roman sur les relations humaines, l'amitié , l'écoute des jeunes générations vis à vis des plus anciennes, le deuil, les souvenirs, l'acceptation de l'amour , des sentiments face aux maladies... Et oui! 
La plume est très fluide et assez poétique pour se laisser emmener par ce vent romanesque. 
Je vais continuer à suivre cette auteure qui aime son pays et sait le faire partager avec force. Merci Karen Viggers. 
Merci aux Editions Les Escales . 

mardi 13 juin 2017

"Enquête aux Volets Bleus"Kate Oliver. IS Edition

"Rosetta Bancale a été placée contre son gré en maison de retraite par sa fille unique pour un début d'Alzheimer. Elle intègre alors un groupe de six « résistants » pratiquement abandonnés par leurs familles, mais à l'aise financièrement. Leur devise : rire, boire et bien manger, malgré les restrictions de l'établissement.

Le petit club fait les quatre cents coups, transgresse allègrement le règlement et se venge des mesquineries du personnel, mais chacun reste évasif sur son passé… Un des sept membres, surnommé « le Capitaine », se fait prendre dans les filets d'Annette, une auxiliaire de vie cupide qui cherche à se faire épouser. Mais elle est un jour violemment poussée dans l'escalier…

Un inspecteur de police va alors enquêter et découvrir le passé peu reluisant de certains des pensionnaires, la vie tourmentée ou malheureuse de quelques autres, et le chantage financier exercé par Annette sur celui ou celle qui a changé de sexe et qui ne voudrait pas que son secret soit divulgué.

Pour compliquer encore un peu plus l'enquête, chaque membre du club va s'accuser du « crime » pour protéger ses amis..." (www. babelio.com)

J'ai retenu ce titre pour avoir lu des avis d'un moment de lecture pétillant , me motivant ainsi à  vouloir découvrir l'intrigue qui se cachait derrière cette belle couverture . 
C'est un roman très court avec des chapitres aérés qui vous plonge au coeur de l'histoire de cette enquête menée par le lieutenant Berthaut . "Les Joyeux Drilles "vont devoir s'expliquer...
Franchement, à chacun de se faire son avis. 
Au début certains clichés m'ont touché (travaillant dans le paramédical) puis je me suis dit : c'est un roman sensé être drôle, alors j'ai lâché prise, comme on dit! ... Et c'est passé. 
Cependant , à vous de comprendre où veut en venir l'auteure... 
Cette bande de "joyeux drilles" se comporte comme une bande de jeunes, c'est décalé et plein de pep's, ce n'est pas courant de lire ce genre de roman. 
Vous pouvez comprendre que je suis un peu décontenancée pour donner un avis...ou pas , car la construction de l'intrigue n'est pas trop claire: drôle, pas drôle: la base de l'enquête, les conditions de vie des pensionnaires, le passé de cette joyeuse bande, la maladie, la mort... Le  burlesque et le sérieux se mêlent de manière assez bancale, mais à vous de trouver le juste équilibre durant votre lecture! 

Je remercie Is Edition et Masse Critique pour cette découverte. 



mardi 4 avril 2017

"Swap Livres et Thés"

Organisé par Bénédicte -UML,
J'étais en binôme avec Mccb78, j'ai passé un super moment à concocter son colis.
Voici ce que ma binôme m'a envoyé:

Contenu du colis :
# Une carte / Lettre 
# 2-3 livres (broché ou poche) de la WL de votre binôme
# 2-3 boites de thé 
# Un marque-page
# Des surprises dont au moins une qui peut servir lors d’un tea time 
# Une gourmandise pour accompagner les tea time prochains











J'ai été très gâtée....
Livres: - " Un été avec Victor Hugo" Laura El Makki et Guillaume Gallienne
-"Pottsville", 1280 Habitants , Jim Thompson
-"Vieux, râleur et suicidaire ,la vie selon ove" F.Backman

Un diffuseur de thé étoile, j'adore
Une boite à thé, trop jolie.
Un carnet Santoro, je suis fan 
Un carnet étoile, magnifique
des MPS colorés
Une carte toute en paillettes et adorable. Des mots touchants...

Des croquets du Berry, ça me rappelle des souvenirs...
Nougats de tradition, mon péché mignon...

Thé chrismas vert
Thé des neiges 
Thé vers sous le cerisier

Je suis comblée . 
Merci de tout coeur, que du bonheur. 
à très bientôt. 






jeudi 30 mars 2017

"L'Impasse" Estelle Tharreau. Editions Taurnada

"Au cœur de Chanzy, ville minière en plein déclin, trois femmes, deux hommes et un enfant se partagent une cour baptisée « l'Impasse ». Tous ne survivront pas à la haine qui les lie.
Revenu sur les lieux de son enfance, le policier David Bertal suivra, au fil des vengeances et des trahisons, le chemin qui le conduira à affronter les acteurs de son passé.
Mais, entre doutes et remords, parviendra-t-il à déchirer le voile noir qui entoure la vie et les secrets de ceux qu'il a aimés autrefois ?"

Dès que l'occasion de lire à nouveau Estelle Tharreau s'est présentée, je n'ai pas hésité. Après "Orages", c'est définitif, je lirai Estelle Tharreau à chaque roman.
Cette auteure a le don de nous présenter des personnages palpables de réalisme! Les décors nous sortent de ce qu'on a l'habitude de lire.. Des régions peu connues pour certains... Avec "Orages", je suis même allée faire des recherches sur la Franche-Comté et maintenant, je m'y intéresse , tellement le décor de cette intrigue m'a passionné. 
Ici, c'est différent, le genre est plutôt un thriller qui ne s'étend pas tellement sur le décor. ... Plus sur la rudesse de la vie , les souvenirs de la mine, le chômage, les rumeurs, les secrets... 
Un autre registre où l'auteure excelle avec brio, je trouve. 
Je n'ai pas pu le lâcher... David , l'enquêteur m'a embarqué avec lui pour savoir qui a tué cet homme. 
Comme dans certains polars, David, n'a pas une vie facile de policier, il est écorché, et c'est plaisant de découvrir ce genre de personnages. Les"rôles" secondaires ne m'ont pas interpelés de la même manière.
Les chapitres sont courts et nombreux, ce que j'affectionne, ça retient le lecteur... A que l'écrivain est terrible parfois pour le retenir ! Je plaisante, mais Estelle, vous êtes forte! 
Le style est agréable à lire et les mots assez recherchés. J'ai senti certaines tournures assez travaillées c'est ce que j'aime dans le style d'Estelle Tharreau. 
Un exemple, page 226 " Il avait poussé le perfectionnisme en traçant les contours de sa nouvelle vie...dans la misère ,l'opprobre et la solitude" (je n'ai pas mis la phrase intégrale pour ne pas spoiler).
De plus, j'ai toujours plaisir à lire un livre des Editions Taurnada, le papier est agréable au toucher, j'adore.  

Bref, encore un excellent moment passé avec Estelle T. Merci à vous. 
Une suite à "Orages"? J'arrête de vous embêter...Je plaisante.  
Merci pour vos mots. 
Merci aux Editions Taurnada pour la qualité de leurs ouvrages. Merci à Joël pour ces petits mots. 
Merci à Livraddict pour m'avoir fait confiance concernant les part'. 
Merci 


lundi 27 février 2017

"Les mille talents d'Euridice Gusmao" Martha Batalha

""Responsable de l'augmentation de 100 % du noyau familial en moins de deux ans, Euridice décida de se désinvestir de l'aspect physique de ses devoirs matrimoniaux. Comme il était impossible de faire entendre raison à Antenor, elle se fit comprendre par les kilos qu'elle accumula. C'est vrai, les kilos parlent, les kilos crient, et exigent - Ne me touche plus jamais. Euridice faisait durer le café du matin jusqu'au petit déjeuner de dix heures, le déjeuner jusqu'au goûter de quatre heures, et le dîner jusqu'au souper de neuf heures. Euridice gagna trois mentons. Constatant qu'elle avait atteint la ligne, cette ligne à partir de laquelle son mari ne s'approcherait plus d'elle, elle adopta à nouveau un rythme alimentaire sain"."babelio.com

Comment résister à une si belle couverture... De plus , quand vous le tenez dans vos mains, les effets d'orange, de jaune et de vert se détachent encore plus... Une explosion de bonheur en pleine saison d'hiver froid et humide. 
Je me suis plongée dans cette lecture prometteuse, curieuse de découvrir, les talents d'Euridice... J'ai hâte. 
Nous sommes dans les années 40-50 Au Brésil et la condition des femmes n'est pas vraiment enviable de liberté, si vous voyez ce que je veux dire! Les femmes au foyer, le mari ramène l'argent à la maison. 
Euridice va épouser Antenor, aura deux enfants :mission accomplie. Elle décidera de grossir pour qu'il la laisse tranquille. Elle se passionnera pour différentes activités qu'il refusera et elle lui donnera raison... 

"Euridice ne se servit pas de ses mains pour proclamer son indépendance, mais pour y plonger son visage défait".Page 97

Autour d'Euridice graviteront des tas de personnages dont les histoires consisteront ce roman... 
C'est original, mais pas très léger toutefois quand ces personnages ont du mal à survivre à des difficultés...L'époque n'est pas facile. 
Cependant, je relis le titre et je trouve le point commun léger par rapport à ce que je viens de lire. Je pense que le titre original convient mieux: "A vida invisivel de Euridice Gusmao".
Je suis évasive pour vous laisser le soin de découvrir cette histoire et vous faire votre avis. 
Bref, je l'ai lu presque d'une traite, j'ai passé un bon moment mais déçue tout de même car en lisant le titre et avec une si belle couverture, je ne m'attendais pas à ce contenu. Pourquoi n'avoir pas gardé ce titre?
Des avis formidables fleurissent , alors si vraiment ce toucan vous tente , foncez, vous découvrirez des gens courageux, fiers, combatifs ou pas ,aimants ou pas... dans un Brésil qui évolue lentement. 

Je remercie de tout coeur Masse Critique de Babelio pour leur confiance et les éditions Denoël.




Voici d'autres avis sur ce livre sur Babelio







samedi 25 février 2017

"Jeux de miroirs" E.O Chirovici

"Un agent littéraire, Peter Katz, reçoit un manuscrit intituléJeux de miroirs qui l'intrigue immédiatement. En effet, l'un des personnages n'est autre que le professeur Wieder, ponte de la psychologie cognitive, brutalement assassiné à la fin des années quatre-vingt et dont le meurtre ne fut jamais élucidé. Se pourrait-il que ce roman contienne des révélations sur cette affaire qui avait tenu en haleine les États-Unis ?

Persuadé d'avoir entre les mains un futur best-seller qui dévoilera enfin la clef de l'intrigue, l'agent tente d'en savoir plus. Mais l'auteur du manuscrit est décédé et le texte inachevé. Qu'à cela ne tienne, Katz embauche un journaliste d'investigation pour écrire la suite du livre. Mais, de souvenirs en faux-semblants, celui-ci va se retrouver pris au piège d'un maelström de fausses pistes." lesescales.fr

Les Editions Les Escales est un gage de qualité pour moi. Je les ai connu avec les romans de Victoria Hislop et depuis j'ai envie de leur faire confiance. 
J'ai découvert ce roman en lisant un article dans un hebdo et j'ai eu l'occasion de le lire. Quelle joie...
La couverture est simple et travaillée: Elle reflette notre image quand on la regarde...Comme un miroir. 
Le roman est découpé en plusieurs parties concernant différents personnages . 
L'extrait du manuscrit du mystérieux Richard Flynn attire l'attention de cet agent littéraire, Peter Katz. Le lecteur découvre Richard Flynn étudiant qui rencontre sa nouvelle colocataire , Laura Baines. Elle lui présentera le professeur Joseph Wieder qui fait des recherches sur la mémoire. Laura l'aide. Voulant trouver un petit boulot, Richard sera embauché pour ordonner la bibliothèque du professeur.
Richard souhaite être écrivain. Mais voilà, le professeur sera assassiné et cet événement changera sa vie...

Un texte ficelé de différents points de vue de personnes, une enquête sur ce meurtre jamais résolue, des personnages du passé qui vont resurgir, le manuscrit de Richard étudié et des notions sur la mémoire distillées tout au long du récit. 
Je ne veux pas trop en dire...A vous de le découvrir! 

Le sujet sur notre mémoire est intéressant et aurait mérité plus de profondeur. De plus, la fin est peu étonnante MAIS c'est un roman qui ne se lâche pas, qui est attachant. 
Le style est agréable et fluide. 
Si vous avez aimé Joël Dicker"la vérité sur l'affaire Harry Québert", vous aimerez celui-ci. 

Je remercie beaucoup les Editions Les Escales . Grâce à vous , j'ai passé un excellent moment de lecture. Je vous recommande "Jeux de miroirs", vous ne pouvez pas passer à côté de cette couverture éclatante.


jeudi 5 janvier 2017

"Le syndrome du papillon" Maxence Fermine.


"Hugo Mars, 17 ans, n’est pas un garçon comme les autres. Atteint d’un mal étrange, le syndrome du papillon, il est interné en hôpital psychiatrique.
Mais la vie est parfois surprenante. Car c’est là qu’il fait la plus belle rencontre de son existence. Celle de Morgane Saint-James, une jeune fille aux cheveux roux et aux yeux verts, gothique et lunaire…
Hugo tombe aussitôt sous son charme. Jusqu’à ce que la jeune fille disparaisse…" (Lire-en -serie.com)

Pourquoi ai-je choisi de lire ce titre? 
Pour plusieurs raisons que je ne regrette pas... 
Tout d'abord, la couverture est magnifique, le regard de la jeune fille...Morgane?...invite le lecteur à ouvrir le livre et plonger dans l'histoire d'Hugo. 
Ensuite, c'est un nouveau roman de Maxence Fermine, celui qui m'a fasciné avec plusieurs ouvrages, notamment"Neige" un réel coup de foudre. Sa plume est pour moi gage de qualité. Bien sûr, ici, on parle d'un roman jeunesse adressé au plus de 12 ans , le style est plus allégé mais néanmoins, la plume est agréable à lire. L'éditeur me plait beaucoup aussi pour ses choix éditoriaux. "Le silence de Mélodie "de Sharon M. Draper , venait de toucher...
Par conséquent, pour toutes ces raisons, j'ai voulu connaitre le contenu de ce beau livre...Orangé sur la tranche...
Qu'est-ce que le syndrome du papillon? Nous allons le savoir...
Bon, c'est Hugo qui nous raconte un pan de sa vie , qui débute un beau matin, alors qu'il est en terminale et en réaction aux décisions d'adultes , il va "vouloir" sauter par la fenêtre... Résultat, à ce geste, il est interné. 
Il va nous raconter avec humour et sentiments plus sombres ses moments de vie à Graceland. 
Bien sûr, la sanction est un peu lourde pour ce "geste" et il en parle avec liberté. Des tas d'avis de lecteurs trouveront cette histoire un peu légère, des personnages et une intrigue sans saveur...Et bien, si j'avais dû écarter cette lecture en me fiant sur ces avis, je l'aurais regretté! 
Ce roman m'a fait sourire, m'a ému, je suis passée par des tas d'émotions en suivant Hugo et franchement je me suis laissée porter par ces jeunes avec beaucoup de plaisir. Hugo aime lire et nous en parle: cet aspect lecteur du protagoniste m'a beaucoup touché. J'ai eu l'impression de me reconnaitre dans ses habitudes littéraires et j'ai vraiment été sensible à la lecture de ces lignes.

"Quand vous savez qu'un bon livre vous attend quelque part, la vie vaut la peine d'être vécue."page 183 

Zach et Morgan , à travers leur histoire personnelle, m'ont également beaucoup touché. 
Alors, un conseil, FAITES vous VOTRE propre opinion car les goûts des uns ne sont pas forcément les vôtres...Ce roman jeunesse mérite le détour , à lire d'une traite pour mieux l'apprécier, je pense. 
Merci à Livraddict et ses partenariats, pour leur confiance et merci à Michel Lafon pour ce bon moment de lecture.